La Coupe Aéronautique Gordon Bennett 2013
           
.
Départ de la course
         
 
2013 57ème Coupe Aéronautique Gordon Bennett - Aéropôle Grand Nancy Tomblaine (France) - 25 Août 2013
18 équipes - vainqueurs : Vincent Leys / Christophe Houver - France (1 402,43 km) - ballon 'FPP-GB Grain de Folie'
 

Les conditions météo ce samedi 24 Août n'ont pas permis le gonflage des ballons dans la journée comme initialement prévu. L'inflation s'est déroulée de nuit, sans spectateur, mais ceux qui comme nous étaient présents, en garderont un souvenir et des images inoubliables. L'équipe de Carnet de Vol a eu une nuit de courte durée. Nous avons quitté le terrain de gonflage vers 3h00 du matin.

La tension monte. le briefing général est prévu à 04h00 du matin au restaurant "La Demoiselle". Les 18 ballons à gaz sont gonflés ! Pour les aéronautes, il faut maintenant rester éveillés dans une nuit qui n’en fini pas de s’étirer. Lors du dernier briefing des pilotes, le directeur des vols, Markus Haggeney a confirmé : Le premier décollage aura lieu à 5h30, dimanche matin.

 
5h30 nous sommes sur l’aire de départ. Les faisceaux des projecteurs percent la nuit noire.

Les 18 ballons sont déplacés vers le podium officiel où se tiennent déjà les autorités sportives.

Nous ne ressentons pas la fatigue, trop existés et comblés de pouvoir assister à ce grand moment.

Le premier départ se fait 5h45, avec l’hymne national Italien, puisque c’est le team ITA-1 (photo droite) avec Enzo Cisaro / Giovanni Aimo, sur le ballon 'OECM' parrainé par la ville de Seichamps, qui a eu ce privilège en étant tiré au sort le premier.

C'est la seule équipe Italienne qui participe à cette course.
     
Chacun des 18 ballons va être hissé sur l'estrade et prendre les airs accompagné par son hymne national. Dernière pesée, dernières embrassades, derniers conseils. L’émotion est palpable, à la fois pour le team qui prend l’air et pour les proches qui restent les pieds sur la terre ferme.
 
A gauche : Parti en 2ème position, le ballon AUT-1 'nicaero nautilo - jules verne inspirito ' qui emporte le team Gerald Stürzlinger / Thomas Herndl. C'est la ville de Maxéville qui en est le parrain.


Toujours dans la nuit noire, le 3ème ballon quitte le podium au son de 'God Save The Queen'. L'équipe GBR-2 (2 photos de droite) avec Clive Bayley / Paul Spellward à bord du 'Lady Britannia', parrainé par la ville de Saulxures-lès-Nancy
       
Vient le tour de l'équipe allemande GER-2, avec Matthias Zenge / Wilhelm Eimer et le ballon 'Columbus V '. Photo gauche ci-dessous. Sous les feux des projecteurs et au son de 'Das Deutschlandlied', il décolle et la ville de Fléville-devant-Nancy qui le parraine peut-être fière.
 
 
Le 5ème ballon 'MM-Technics' a s'élancer est celui de l'équipe Suisse SUI-1, Kurt Frieden / Pascal Witprächtiger (photo au centre). la ville de Pulnoy suivra tout particulièrement son vol puisqu'elle la parraine et qu'ils ont remporté la Gordon Bennett en 2010.
 
Nous découvrons l'hymne national de la Finlande lors du décollage du ballon 'OH-OCO Pirat ' (photo droite, ci-dessus) qui emporte l'équipe FIN-1 : Olli Luoma / Markku Sipinen, parrainés par Nancy
 
En 7ème position pour le départ, un équipage mixte, USA-1 - Cheri White / Mark Sullivan parrainé par Jarville-la-Malgrange, sur le ballon 'Delta Goodie' (photos ci-dessus et droite)
   
   
Le panier de l'équipe espagnole, ESP-1 approche du podium de départ. Anulfo Gonzalez / Angel Aguirre, parrainés par Malzéville, vont s'envoler à bord du ballon gris 'Diego' (les 3 photos)
 
Après les Espagnols, et en 9ème position, l'équipe Russe s'apprête à décoller. Le team RUS-1 avec Nikolay Galkin / Mikhail Bakanov, s'élève à bord du ballon 'Russian Records Factory ', parrainé par la ville de Tomblaine. (les 4 photos ci-dessous). L'hymne national Russe a quelque chose de particulier et de prenant qui ne nous laisse pas indifférents, Cet hymne (Gossoudarstvennyï gimn Rossiïskoï Federatsii) a été adopté en 2000, en remplacement de la Chanson patriotique qui était utilisée depuis 1990.
       
 
 
Nous entendons ensuite un air beacoup plus connu. Celui de la 'Marseillaise' qui accompagne le départ de FRA-2, Benoît Peterlé / Hervé Moine, à bord du ballon ' Le petit prince ', parrainé par la ville de Villers-lès-Nancy. La bonne humeur et le plaisir de partir enfin, sont au rendez-vous !  
 
     

Arborant fièrement le drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne & d'Irlande du nord, l'équipe GBR-1, Christopher Wood / John Rose, prend les airs à bord du ballon 'Kandersteg', parrainée par la ville de Ludres. Les 3 photos de leur envol.

     
Le petit jour arrive ... il fait encore nuit, mais quelques lueurs timides commencent à pointer le bout de leur nez quand le 12ème ballon est posé sur le podium de départ. De nouveau un équipage mixte. Dr. Heinz-Otto Lausch / Dr. Marion Lausch, avec le ballon 'The White Pill in the Sky' (ci-dessous). Cette équipe GER-1 est parrainée par Essey-lès-Nancy
   
     

Walter Mattenberger et Max Krebs assument leur 13ème position au départ. Leur ballon 'Ajoie' reconnaissable aux bandes rouges et blanches s'envole majestueusement et troue la nuit. SUI-3 est parrainé par Vandœuvre-lès-Nancy.

 
 

Les suivent de très près, et dans la même ferveur du départ, l'équipe USA-2. Dans le panier du ballon jaune, le 'Warsteiner Balloon', J. Micheal Wallace et Kevin Brielmann, parrainés par Houdemont, vont passés quelques heures de vol ensemble.

       
   

La deuxième équipe française à prendre le départ arrive sur le podium. Il s'agit de FRA-3, Benoît Pelard et Laurent Lajoye. Sur le ballon 'Marie Marvingt' en hommage à l'aviatrice, disparue il y a 50 ans. Celle que l’on surnommait la « Fiancée du Danger » avait réalisé un voyage mouvementé avec la la traversée France-Angleterre, le 26 octobre 1909 à bord de son ballon à gaz « l'Étoile filante ».

FRA-3 est parrainé par Heillecourt et Laxou. (Benoit dans sa nacelle, photo de gauche et ci-desous l'envol du 'Marie Marvingt'.

A quelques minutes du départ, Benoit Pelard confie ce qu’il ressent « beaucoup d’émotions, au niveau de la réussite de ce décollage et d’avoir préserver la tradition et ce matin quand on est arrivé et de voir tous ces ballons debout, c’était l’aboutissement de 2 ans de travail. » Puis de préciser « En phase de décollage, on s’organise dans notre petite nacelle et on organise tous les éléments techniques, »

Quelques percées à travers les nuages laissent entrevoir le lever du soleil aux couleur rougeoyantes. Les ballons décollent dans un ballet bien orchestré, les uns après les autres. Pas de fausse note. Les équipes techniques, lumière et son, ajoutent à la magie de ses envols. Pour nous les voir partir de nuit, c'est une première et nous ne regrettons pas nos (juste) 2 heures de sommeil.

     
 

Dans leur minuscule nacelle remplie à déborder, un à un les équipages prennent leur envol, absorbés par la nuit. 45 minutes de bonheur, on en prend plein les yeux et les oreilles. Il ne reste plus que 3 ballons de la course Gordon Bennett à prendre leurs envols. Un ballon postal, hors compétition, clôturera ce départ.

Il fait presque jour quand le 16ème ballon 'Ferdinand Eimermacher' de l'équipe allemande GER-3 Josef Höhl / Georg Sellmaier, parrainés par la ville de Laneuveville-devant-Nancy, monte sur le podium et sélève. Nous pouvons suivre la lente ascension de son enveloppe blanche quelque temps. (ci-dessous, 2 photos à gauche).

Il est rapidement suivi par SUI-2, dont l'enveloppe blauche aussi du ballon 'Zürich' emporte Walter Gschwendtner et Felix Gerber à quelques centaines de km de la ville qui les parraine, Art-sur-Meurthe.

 
       
On y est ! le dernier ballon à décoller approche du podium. Hasard du tirage au sort, il s'agit du ballon des français Vincent Leÿs et Christophe Houver. La nacelle est très légère car conçue et réalisée en tube aluminium et Kevlar.
 
La ville de Dommartemont et Saint-Max qui les parraine va suivre de très près ces concurrents qui ont tout le potentiel d'une nouvelle victoire !

Le dernier ballon « Grain de Folie » part au son de la marseillaise.

A 6h30 et sous une fine pluie, les 36 concurrents viennent de quitter la terre ferme, en route pour un périple le plus long possible. Le vent les pousse vers l’Est.

Maintenant les routeurs au sol vont assurer le relais pour les guider et leur permettre de parcourir la plus grande distance.
   
Avec une pensée pour eux, nous retournons nous coucher pour une heure. Nous devrons nous aussi, dans quelques heures assurer nos animations Carnet de Vol.

Avec un gonflage nocturne et un départ au petit matin il y avait peu de public. Mais la diffusion en direct du décollage de la Coupe Aéronautique Gordon Bennett a permis à plus de 5500 internautes d’assister en live aux envols de ballons
       
       
Sources Texte et Crédits Photos
 
.
Départ de la course
         

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash