.
Venez découvrir Néphélios
.
premier dirigeable à énergie solaire
.
et le Projet Sol'R


Salon du Bourget
 
Nous avions fait connaissance d’une partie de l’équipe du Projet Sol’R (Arnaud Vaillant, Bastien Lefrançois et Jordi Veirman) au Hangar d’Ecausseville, pour des essais de vols en indoor sur le ballon de Stéphane Rousson. Un vent trop soutenu n’avait pas permis de voler en extérieur.
 
Le Projet Sol’R a vu le jour en 2008 autour de trois étudiants, après leur rencontre avec Stéphane Rousson. En effet, ce projet est celui que Stéphane avait monté pour Windreamone, qui n'a malheureusement pas abouti.

L’équipe s’est ensuite progressivement élargie pour atteindre aujourd’hui une trentaine d’étudiants bénévoles issus d’écoles d’ingénieurs et d’autres grandes écoles de gestion, journalisme... dont Stéphane est le conseiller technique et organisationnel.

Leur objectif était de réaliser un ballon, équipé de panneaux photovoltaïques, de batteries Li-Po et de moteurs électriques, capable  de se propulser avec ses propres ressources énergétiques.

Bastien est responsable de l’équipe “Enveloppe”, Jordi responsable solaire et Arnaud, chef de projet.
   
Quelques jours avant l’ouverture du Salon du Bourget, Patrick retrouve de nouveau une partie de l’équipe dans le hall du musée de l’air (Bourget) : Aloun Vangkeosay, Arnaud Vaillant, Thibaut Champelovier et Bastien Lefrançois.

En effet, ils se sont installés là pour l’assemblage et le gonflage du dirigeable, baptisé Néphélios. Ce projet est d’ailleurs parrainé par Gérard Feldzer, Directeur du Musée de l’Air et de l’espace du Bourget.
 
Ainsi, le dirigeable solaire de 24 m de long, 5,50 m de diamètre et 400 m3 de volume, sera exposé durant tout le Salon du Bourget et le projet Sol’R présenté au grand public dans son intégralité.
Après quelques petits problèmes de réglage de détendeur, qui vont retarder le gonflage, le dirigeable peut être enfin gonflé à l'hélium.
     
Le défi technique est énorme. A commencer par le choix des panneaux solaires. Ceux-ci ont dû répondre à un cahier des charges précis : poids, surface, solidité, étanchéité… L’énergie solaire recueillie devra alimenter un moteur électrique disposé derrière la nacelle de pilotage, laquelle est dotée de deux hélices bipales.
 
     
Ils ont opté pour des panneaux à rendement faible (6%) de la société Global Solar basée en Arizona, distribués par Euro-Line Inc. Ils présentent l'avantage d être souples, légers et facilement démontables.
 
 
Ce dirigeable est une véritable innovation. Le premier vol test est prévu pour cet été avant de se lancer dans un nouveau défi, 100 ans après la traversée de la Manche en avion par Louis Blériot : traverser la Manche grâce à l’énergie solaire. Une première dans le monde.
Néphélios en cours de gonflage
 
nacelle de pilotage
 
Mercredi 16. Le salon est ouvert pour les journées professionnelles.
L’équipe du projet Sol’R s’est renforcée : Julien Souaad, Claire Farina et José Miguel Cruz Miranda (étudiant mexicain, à l’Insa de Lyon dans le cadre de mobilité)
 
 
Patrick profite de ce salon pour rendre visite à l'équipe du projet Sol'R. Le dirigeable a maintenant ses 2 ballonnets gonflés à l’air, qui permettront au pilote de maintenir son altitude de vol. En gonflant les ballonnets ou au contraire en évacuant l’air qu’ils contiennent, cela permet de maintenir une pression constante dans le dirigeable, quelque soit l’altitude et la température. Bastien vérifie la pression du ballon (photo au-dessus à droite).
 
Par transprence on découvre un des ballonnets
les régulateurs
Mise en place des hélices bi-pales
     
Derrière la nacelle, se trouvent les régulateurs de tension des panneaux solaires. Les hélices sont montées facilement sur les dispositifs d’orientation et de propulsion, pignon avec renvoi d’angles. Ces hélices bipales sont orientables à 360°. C’est la Sté Arplast Hélices qui les a conçues.
 
L'histoire des hélices Arplast commence en 1984 sur un ULM.
Depuis plus de 17 ans, Arplast - Hélice sarl fabrique des hélices en matériaux composites.
 
 
Aloun Vangkeosay répond aux journalistes. Quand il s'agit d'interview, on peut maîtriser le discours et la communication autour de ce projet, faire passer les bons messages. Quant à la presse écrite, papier ou Web... on retrouve un peu de tout ... Restez vigilant !!