Le musée Otto Lilienthal à Anklam
       
 
Nos fréquents voyages en Allemagne nous ont amenés jusqu’à une petite ville située dans le Land de Mecklenbourg-Pomméranie : Anklam. Nous avons exploré avec un certain plaisir le musée dédié à l’un des pionniers de l’aviation : Otto Lilienthal
 
En effet, dès 1927, Anklam possède un musée d'histoire locale qui expose des objets de la vie et de l’œuvre d'Otto Lilienthal, pionnier de l'aviation, ainsi qu'une réplique du planeur Normalsegelapparat (planeur normal).

En 1972 le musée déménage dans le bâtiment actuel. En 1980, il est décidé d'attribuer un musée spécifique dédié à Otto Lilienthal et le musée d'histoire locale est transféré dans la tour Anklamer Steintor en 1989.

En 1991, pour commémorer le 100e anniversaire des premiers vols de Lilienthal, le Musée Otto Lilienthal est inauguré.

En 1996, à l'occasion du 100e anniversaire de la mort d'Otto Lilienthal, un nouveau hall pour accueillir les planeurs, d'une surface supplémentaire de 300 m², est inauguré. L'exposition permanente du musée montre des répliques de toutes les constructions aéronautiques célèbres de Lilienthal ainsi que ses constructions dédiées aux essais aérodynamiques.

C’est aussi en 1996, le musée a reçu le titre de "FAI Recognized Museum" de la Fédération Aéronautique Internationale, et en 1999, le musée a été le premier dans l'ex-Allemagne de l'Est à avoir reçu le titre de "Musée Européen de l'année - Mention spéciale ». Le ministre d'Etat à la culture et aux médias de la République Fédérale d'Allemagne a décerné au musée le titre " Mémorial National Allemand" en 2001.
   
 
   
Ce musée abrite la plus grande collection de répliques des machines de Lilienthal, originaux ou répliques, dont des reproductions du « planeur normal » : une par Richter en 1825 et plusieurs par Nitsch qui a également fait la reproduction à échelle 1/5 du modèle de Stölln. Ci-dessus, mis en valeur par une grande verrière, le grand Biplan de 1895. Ci-dessous, à gauche, les ailes repliées du planeur que Lilienthal nomme : «Modell 93» - appareil de vol convertible avec une surface d’aile de 14 m2». C'est le premier planeur de la série de construction ressemblant à une chauve-souris. Plié, le planeur mesure 6,6 x 10,5 x 1,6m. Cette construction est légalement protégée par un brevet. C'est la base de ce que l'on appellera plus tard « Normalapparat » (planeur normal).
 
     

Le musée a acquis une grande collection de delta planes et nombreuses maquettes qui décrivent comment le rêve ancestral du vol, comme ces superbes maquettes de ballons et dirigeables. toutes ces machines qui ont donné corps à l'histoire de l'aviation.

 
   
Mais le musée, ce n'est pas seulement une exposition de machines volantes, c'est aussi un centre de documentation sur l'histoire du vol. Les archives du musée contiennent tout ce qui est en rapport avec Lilienthal, des essais, des documents, y compris les archives photographiques : 137 clichés connus de la période de 1891 à 1896 qui ont été réalisés pendant les expériences réelles de vol de Lilienthal qui sont maintenant des documents de l'histoire de l'aviation mais aussi de l'histoire de la photographie. .
     
Le musée est aussi un centre pédagogique sur le vol. De nombreux ateliers sur le vol, la portance d'une aile, comprendre l'intrados et l'extrados, ... sont mis à la disposition du public. "Apprendre à voler" et "Physique du vol" pour montrer au visiteur combien il est si difficile de voler. Bien que toutes les explications soient données, certains ateliers ne sont pas utilisés correctement. Comme le montre la photo ci-dessus, à droite, la petite fille a inversé la position des jambes et des bras. Ce sont ces derniers que l'ont met dans les ouvertures. Elle n'a pas lu toutes les explications !
 
     
De nombreux dispositifs expérimentaux pour effectuer des mesures et des réactions dans le vent. Et les frères Otto et Gustav Lilienthal étaient des inventeurs très prolifiques  : locomotives à vapeur, jouets, ... D'autre part, la méthode de vol de Lilienthal est très proche du vol sportif du delta plane d'aujourd'hui. Dans les années 1970, il y a eu un renouveau de cette technique de vol. S’inspirant du cerf-volant flexible de Francis Rogallo, ingénieur à la NASA, l’Australien John Dickenson a redéveloppé ce système dans les années 1960. C'est pourquoi il y a une collection de delta planes au musée Otto-Lilienthal-Museum.
Il y a beaucoup de centre d'intérêts différents dans ce magnifique musée que nous vous recommandons.
 
Les vols de Lilienthal par le directeur du musée
réplique de l'appareil du "planeur normal" d'Otto Lilienthal construit
par Stephan Nitsch et piloté par Tony Prentice
 
Source :
Musée Otto Lilienthal - Ellbogenstraße 1, 17389 Anklam, Allemagne - Tél. : 03971 245500 - http://www.lilienthal-museum.de/olma/f_home.htm
 
       
Le musée Otto Lilienthal à Anklam