L’association pour le Centre Européen des Ballons et Dirigeables a lancé une invitation pour découvrir une très belle exposition au musée de la Toile de Jouy, sur le thème : "Voyages en ballon, l’aérostat dans les arts décoratifs aux XVIIIe et XIXe siècles".
La bannière ci-dessus provient d'un papier peint, exposé au musée, représentant des scènes avec des Ballons.
 
Nous avons été une trentaine d’adhérents à répondre présents. C’est pour nous toujours un plaisir de nous retrouver et passer un agréable moment en compagnie de Mr et Mme Dollfus. Nous avons été guidés pour découvrir cette exposition par Denis Quênot et Anne de Thoisy-Dallem, conservatrice du musée. Etait aussi présent Pierre Muller, Président de l’Association Muller-Quênot.

En effet, cette exposition présente 210 objets de la collection Muller-Quênot (porcelaines, mobilier, peintures, gravures, dessins…). Elle est complétée par des toiles de Jouy originaires de la célèbre manufacture d’Oberkampf.

Un peu d’histoire sur ce musée :
A la fin du XVIIIe siècle, l’Europe découvre et adopte les toiles peintes de fleurs et d’animaux aux couleurs vives, provenant d’Inde par l’intermédiaire des grandes compagnies de navigation.
   
Christophe-Philippe Oberkampf, issu d'une famille de teinturiers de Bavière, graveur et coloriste originaire du Wurtemberg, fonde en 1760 à Jouy-en-Josas une manufacture de toiles imprimées sur coton. Cette manufacture devient, grâce aux qualités exceptionnelles de son chef d’entreprise, la plus importante d’Europe.
   
Elle emploie en 1805 près de 1 500 personnes ; ses bâtiments couvrent alors plus de quatorze hectares. En 1770 et ses ateliers sont érigés en manufacture royale.
 
ballon en parchemin
rafraîchissoir en tôle patinée
Ballon avec nacelle
Ballon en tôle - déco chambre d'enfant
       
Nous apprenons aussi que Mme Dollfus est une descendante d’Oberkampf. Quant à Mr Dollfus, en plus de sa passion pour l’aérostation, sa famille s’est illustrée dans le textile. En 1746, Jean-Henri Dollfus crée à Mulhouse un atelier d'«indiennes», toiles de coton imprimées des colonies qui font vite la «mode». A l'époque, leur importation en France est interdite, ce qui favorise leur développement dans la ville alsacienne, alors rattachée à la Suisse. C’est l'origine du groupe Dollfus Mieg & Cie (DMC).
 
Envol de Charles et Robert - Assiette en faïence polychrome à bord contourné - 18° siècle - Nevers
Gouache signée Montesson - 19° siècle
Les premières expériences de vol en ballons en 1783 - Boite en loupe et écaille - 18° siècle
     
La « ballonmanie »

le 21 novembre 1783, Jean-François Pilâtre de Rozier accompagné du Marquis d’Arlandes, s’envole en début d’après-midi à bord d’un engin extraordinaire inventé par les deux frères Montgolfier : vingt-six minutes de vol, quinze kilomètres parcourus et 900 mètres d’ascension. La conquête de l’air a commencé et ses débuts prometteurs sont acclamés dans le monde entier !
Et pour ne citer que quelques uns des exploits :

Le 1er décembre de la même année Jacques Charles et Marie-Noël Robert volent avec le premier ballon rempli d'hydrogène (Charliere) au-dessus des jardins des Tuileries (Paris) et atterrissent Nesles-la-Vallée (à 35Km). Dès son premier vol, ce ballon à gaz dispose de tous les instruments utilisés jusqu'à nos jours sur ce type de machine (enveloppe vernie, filet, panier en osier, soupape, lest et ancre).

Le 15 Juillet 1784, les frères Robert à bord du dirigeable à hydrogène La Caroline (de forme oblongue et ballonnet intérieur) font une ascension périlleuse de St-Cloud au parc de Meudon.

Le 7 janvier 1785, Première traversée de la Manche par un ballon libre piloté par Blanchard et Jeffries.

La « ballonmania » se déclenche aussitôt : des milliers d’objets s’inspirent de la montgolfière et du ballon à hydrogène. Les arts décoratifs s’emparent du motif : dessins, porcelaine, faïence, miniatures, gravures, papiers peints ou toiles de Jouy relatent les exploits des premiers aérostiers.
La collection Muller-Quênot  
Depuis 1980, Pierre Muller et Denis Quênot regroupent des pièces inestimables qui reflètent cet engouement, dont de nombreuses pièces contemporaines des premiers envols.
Né d’une volonté de préserver leur collection « Les ballons » et de la protéger, l’Association MULLER–QUENOT-ROSHEIM a pour objectif de la présenter dans différentes villes de France, d’Europe et du Monde dans l’attente d’une présentation permanente dans le futur musée de Rosheim (à 5Km d’Obernai), certainement une ancienne école du XVIII°.

Dans cette exposition, on retrouve les objets de cette « ballomanie » : des assiettes, des porcelaines, des boites et coffrets. Et comme la « fée électricité » arrive dans les maisons, il y a des lustres, des ampoules…

Ce qui nous a particulièrement plu, le ballon en parchemin et le rafraîchissoir en tôle patinée et dorée représentant la montgolfière du premier vol humain au château de la Muette, le 21 novembre 1783.
   
Après cette très intéressante visite, nous nous retrouvons au restaurant "Le Bonnard" où une salle nous est réservée. Mr Dollfus nous dresse un état des lieux du projet du Hangar Y. Projet que nous reverrons plus en détail lors de notre Assemblée Générale en Avril, à Marly le Roi, où nous aurons le privilège d'une autre exposition : "De la montgolfière au dirigeable : le pouvoir de voler";
28 novembre 2008 au 15 juin 2009
"Voyages en ballon, l’aérostat dans les arts décoratifs aux XVIIIe et XIXe siècles" Musée de la Toile de Jouy - Château de l'Églantine 54, rue Charles de Gaulle 78350 Jouy-en-Josas Tel : 01 39 56 48 64 - museetdj@jouy-en-josas.fr